Festival 2008, partie 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Festival 2008, partie 2

Message  The Grave Digger le Dim 13 Juil - 20:08

Samedi 10 Mai : Les choses sérieuses commencent!

Au menu ce jour: THE SORROW/ MOONSORROW/ HELSTAR/ ENSLAVED/ EXCITER/ AMORPHIS/ EXODUS/ IMMORTAL

Enfin ce bon petit samedi qui a été repéré longtemps à l'avance, une prog' comme cela, ça fait plaisir ! Nous arrivons donc sur le site pour la fin de THE SORROW qui joue devant un public très restreint (vu l'heure et le style du groupe ce n'est pas étonnant). Nous avons juste le temps de se dénicher une place dans les premiers rangs avant que le groupe s'en aille. Sinon pour ce que j'en ai vu le son était plutôt pas mal, mais bon le metalcore c'est pas ce qu'il y a de plus passionnant...
MOONSORROW, premier groupe attendu de la journée, après une prestation remarquée pendant le pagan tour. Il est assez tôt dans l'après midi et il fait très chaud, ce qui n'empêche pas les finlandais de nous offrir un set énergique. Ils débarquent d'ailleurs avec leurs peintures ensanglantées comme à l'accoutumé (vu la chaleur d'ailleurs heureusement qu'on a pas d'odeur comme pour WATAIN (Lors de leur dernier passage parisien à la Loco). J'ai du mal à rentrer dans le premier titre, mais les suivants s'avèrent ravageurs. On pourra toujours chipoter sur le manque de claviers au premier rangs, mais sinon le son est bon. Dommage qu'ils n'aient pas pu jouer plus longtemps par contre, 40 min, c'est court !
HELSTAR, retour dans les gradins pour regarder avec curiosité le set des texans. Musicalement il y a quelques bons riffs accrocheurs (dans la veine de PANTERA d'ailleurs) mais malheureusement c'est assez répétitif, dommage. Le chanteur fait furieusement penser à celui deNEVERMORE(Warrel Dane), ce qui n'est pas pour me déplaire, mais en moins bien, dommage encore. En tout cas ils ont leurs fans et ça bouge bien dans la fosse ! Nous assistons sur ce set avec amusement à une danse étrange d'une allemande sûrement bien alcoolisée, "le power rangers headbanging", un grand moment. Personnellement, je n'ai pas aimé ce groupe, je ne connaissais pas et ce groupe ne m'a pas laissé un grand souvenir. HELSTAR, malgré le bien entendu à droite et à gauche ne m'a pas convaincu.
Il est temps de regagner la barrière pour ne pas perdre une miette du show d'ENSLAVED. En tout cas eux semblent beaucoup plus souffrir de la chaleur que MOONSORROW, en témoigne les litres d'eau qu'ils engloutiront tout au long du set. Un set bien court aussi (45 min) d'ailleurs mais diablement efficace, principalement articulé autour des trois derniers albums. On notera
notamment la furieuse Isa qui aura raison de nos cervicales, et ma préféré, As Fire Swept Clean The Earth avec son intro magique... Ce fut seulement le deuxième concerts pour moi d'ENSLAVED aprés celui donné au Wacken 2007. Ils m'avaient déjà scotché là bas, alors ici au Rock Hard, une claque musicale même si on peut débattre de leur show. ENSLAVED, une valeur sur !!
Par la suite nous sommes partis au camping ravitailler et avons finalement fait l'impasse sur EXCITER et AMORPHIS (Regrets !! Mais bon, excuse valable, sir, nous étions en train de tenter une réparation de notre tonnelle avec quelques allemands bien sympathique s'étant écroulée ... Plus jamais les tonnelles Carrefour !! Ce fut aussi l'occasion de discuter aussi avec nos voisins Nico, Rob', Jan, ... et de vider quelques goulées, que dis je, cannettes de ce cher et précieux beuvrage à base de houblons. Sans oublier ce moment mémorable que fut la destruction de la tente abandonnée par un de nos voisins, tente qui à d'ailleur fini sa vie sur le canal, flottant sur un matella pneumatique !!!). Tout comme sur presque la totalité d'EXODUS
... En effet lorsque nous sommes revenus, les américains étaient en plein rappel et un on pouvait voir un immense circle pit dans la fosse… Enfin pas trop de regrets pour EXODUS, qui en plus sont à l’affiche de nombreux autres festivals cet été. Vient ensuite le moment tant attendu, c’est l’effervescence sur scène, les roadies virent les ENGL pour les remplacer par des murs de Marshall, la batterie de Horgh, prend place, et les balances se font pendant ce qui nous semble être une éternité. On les voit installer aussi des effets pyrotechniques pour notre plus grand bonheur… Enfin l’intro d’IMMORTAL retentie, sorte d’hymne classique épique à la batman, puis enfin les trois larrons apparaissent sur scène sous les acclamations du public, avant d’enchaîner sur The Sun No Longer Rises. La set list est assez classique, grosso modo la même que pour le Hellfest et le Wacken 2007, sauf que le groupe bénéficiant d’un set plus long, nous offrent deux chansons supplémentaires, Solarfall, qui fut lancé à la fin de Withstand The Fall Of Time pour le plus grand bonheur des fans d’At The Heart Of Winter (comme nous) et enfin Damned In Black, située en milieu de set. La plupart des gens dans la fosse, ou presque, ayant oublié la pyrotechnie sur scène, se sont fait surprendre par un boum gigantesque retentissant en plein milieu de la chanson, sans prévenir, suivi immédiatement d’un énorme flash sur tout le devant de la scène, une explosion tellement forte que la foule à reculée de deux rangs, totalement ébahies, tandis que les musiciens, abbath en tête on l’air étonnés aussi par l’intensité des explosions. Visiblement ils ont changés de fournisseur chez IMMORTAL, et les nouveaux font mal, en tout cas on a bien flippé sur le coup, surtout qu’ils nous ressortiront les mêmes sur Wrath Form Above et enfin sur la dernière mesure de Blashyrkh avec le même résultat. Le son était très bon aussi, y compris le son clair d’abbath sur Damned In Black, Athow, etc, ce qui est suffisamment rare pour être signalé. Niveau jeu de
scène, la encore c’est du très grand, Abbath multiplie les mimiques, s’arrête en plein milieu de nombreuses chansons pour tripper avec le public (The Sun No Longer Rises, Tyrants, Battle In The North, Blashyrkh)… Rires de squelette, danses des coups de pieds en l’air, pirouettes/demis tours, pas chassés, poses de gargouilles, ce soir on est gâtés. Le must c’est qu’Appolyon commence à lui aussi prendre la fièvre du "blague metal" et on pu le voir en train délirer sur scène… visiblement le trio est de plus en plus soudé, rien ne pouvait nous faire plus plaisir. Enfin après 1H30 de bonheur et un Blashyrkh ravageur, nous partîmes le sourire aux lèvres. Ce show restera dans les anales, autant parce qu’ils ont réussi à terroriser l’ensemble de la fosse avec leurs explosions si près de nos tronches que par la qualité
du show et la cohésion des trois musiciens. Que dire de plus, mise à part que n'étant pas fan de black à l'origine, IMMORTAL me séduit au plus haut point, que j'ai perdu 10% d'audition sur les deux explosions (mais pourquoi ai-je voulu me placer au deuxiéme rangs ???), qu'IMMORTAL est unique et que Horgh est un tueur au plus haut point ????

Dimanche 11 mai : le dernier jour !

Une journée qui interresse peu les blackeux, donc, le heavy metalleux reprend les rennes de ce report. Après un reveil difficile, il est temps d'aller faire les courses, de revenir sur le site du festival, de finir les stands du metal market et donc de dépenser quasi toute la monnaie qui nous resté. Dès vinyles d'IRON MAIDEN, IMMORTAL, HELLOWEEN, cd's de BRAINSTORM, SAMAEL, ICED EARTH également fur acquis. Notre début d'après midi fur donc consacré à la recherche d'un distributeur de monnaie ainsi que d'une collation accompagné d'une glace en terrasse. Que demandé de plus ??? 15h15, JORN à délà ouvert les hostilités. Un concert de ce frontman hors paire est depuis son départ de MASTERPLANE devenu si rare, que je n'allais pas le rater. Surtout que le concert fut bon, très bon. La set list est basée sur son dernier album "The Duke" agrémentée du titre "Lonely Are The Brave", joué pour la première fois live et qui augure que du bon pour leur prochain album qui ne devrait plus tarder. Un très bon show dont le seul regret est le manque de présence des musiciens mise à part Jorn, bien sur, toujours aussi charismatique.
Retour au camping est toujours le même scénario, bières, discution avec nos voisins et repos pour revenir deux heures plus tard sur VOLBEAT, groupe répététif à souhait, le groupe dans le trip "Elvis" fait dans un hard rock entraînant mais basé sur les même riffs. Mais bon le public rassemblé en masse à l'instar de Die Apo dans la fosse démontre la popularité de ce groupe outre rhin. Peu de public par contre pour les anglais de PARADISE LOST, ce qui est une surprise. Leur prestation fut très bonne, principalement axée sur leur dernièr album "In Requiem", mais j'ai décidemment du mal avec les concerts des anglais, je n'arive pas à rentrer dans leur show, alors que sur CD j'adore. Cela est certainement du au style "dark metal" et aux textes lancinants.
Au Rock Hard, pas de groupe avant le headliner du dimanche, juste un
jam de 30 min. Cette année les musiciens venant principalement du groupe le plus alcoolisé de la planéte TANKARD encadre trois chanteurs et chanteuses sur trois/quatres titres dont "Highway To Hell transformé pour l'occasion en "Rock Hard Festival". Nous avons aussi eu l'honneur d'un duo Jorn/Schmier de DESTRUCTION. Idée original et fort sympathique. Mais maintenant place à la tornade ICED EARTH conté par Gof, plus que fan du groupe et de Matt Barlow.
Dire que le groupe était attendu serait un euphémisme, tout le monde n'attendait qu'une seule chose, le retour de LA voix du combo, absente pendant cinq longues années Matt Barlow. L'amphithéâtre était plein à craquer et beaucoup, parmi les festivaliers portaient les couleurs du groupe. Ce show a en effet une forte symbolique, c'est le premier show européen après leur reformation (et seulement la deuxième en tout après une date donnée à Chicago quelques semaines plus tôt), ce qui fait grandement plaisir ici, dans le pays du power metal ! Après l'installation du matériel, dont une batterie très "glam" avec des paillettes qui brillent de partout, l'air de la fameuse "Dark Saga" résonne dans les amplis sous les acclamations de la foule. Puis Matthew entre sur scène, incroyable, après cinq années d'attente, il est enfin là. Le fait de commencer sur cette compo légendaire (qui a déjà douze ans !) donne le ton : la setlist va être grandiose, probablement axée sur "l'époque Barlow", depuis le temps qu'on attend ça... la suite ne fera que confirmer : sur l'ensemble du show il n'y aura que deux
chansons écrites pour Owens : Declaration day et le fameux single du dernier album, Ten thousand strong.Le reste est tiré des meilleurs albums avec Matt, "Something Wicked", "Dark Saga" ou encore de la compil "Day Of Purgatory", autant dire que les fans de la première heure étaient en transe ce soir là. L'ambiance dans la fosse était d’ailleurs énorme, surtout avec les paroles reprisent par 7 000 personnes en délires, malgré la pluie de
slammeurs par endroits. D'ailleurs Schaffer semblait ravi de l'accueil puisqu'il a souri tout le long du set (chose rare). Quand à Matthew, on peut dire sans exagérer qu'il n'a rien perdu, ni vocalement, ni dans son incroyable charisme. Les compositions "calmes" du groupe n'étaient pas en reste, avec notamment les fameuses "Melancholy" et "Watching Over Me", la palme revenant à l'incroyable "A Question Of Heaven" qui aura réussi à tirer des larmes des plus endurcis.
Je rajouterais juste pour cloturer le report que le show donné par ICED EARTH rentre directement dans mon top trois, quel concert, on ne s'est pas ennuiyé. L'orga fut au poil, sans trop ni moins, les fiestas sympathique se terminant sur le cul, dans tous les sens du terme. Mon jean se souvient encore de la descente sur les fesses du téril !! Un super souvenir qui aurait pu tourner au désastre, à peine deux kilométres effectués sur le chemin du retour. En effet la police controlait l'alcoolémie de toutes les voitures des festivaliers !!! Aucun souci pour nous, vos serviteurs veillent. Rock Hard, à l'annéeprochaine !!!

Par GOF et Clément

Set list ENSLAVED :
Path To Vanir
Fusion Of Sense And Earth
Bounded By Allegiance
Return To Yggdrasill
As Fire We Swept Clean The Earth
Isa
Ruun

Set list IMMORTAL :
Intro
The Sun No Longer Rises
Withstand The Fall Of Time
Solarfall
Sons Of Northern Darkness
Tyrants
One By One
Damned In Black
Wrath From Above
Unholy Forces Of Evil
Unsilent Storms In The North Abyss
------
Intro
At The Heart Of Winter
Battle In The North
Blashyrkh

et list ICED EARTH :
Dark Saga
Vengeance is Mine
Burning Times
Declaration Day
Violate
Pure Evil
Watching Over Me
Ten Thousand Strong
Dracula
Coming Curse
I Walk Alone
Travel In Stygian
A Question Of Heaven
-----------
Melancholy
My Own Savior
Iced Earth.

_________________


The Grave Digger
Gardien de guilde

Nombre de messages : 1761
Age : 32
Localisation : Ivry Sur Seine (94)
Date d'inscription : 12/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://la-guilde-du-metal.c.la

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum