PYRAMAZE - Immortal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

PYRAMAZE - Immortal

Message  Yroenn le Ven 23 Mai - 11:23

PYRAMAZE - Immortal
Sortie le 30 Mai 2008 chez Locomotive Music


Site Officiel: www.pyramaze.com
Myspace: www.myspace.com/pyramaze




- Note: 13/20

- Line-up:
* Michael Kammeyer - Guitars
* Matthew Barlow - Vocals
* Morten G Sørensen - Drums
* Jonah Weingarten - Keyboards
* Niels Kvist - Bass
* Toke Skjønnemand - Guitars


- Track listing:
01. Arise
02. Year Of The Phoenix
03. Ghost Light
04. Touched By The Mara
05. A Beautiful Death
06. Legacy In A Rhyme
07. Caramon's Poem
08. The Highland
09. Shadow Of The Beast
10. March Through An Endless Rain

Le Danemark n'est pas vraiment réputé pour être le pays du heavy,
bien que quelques pépites comme Manticora en émergent de temps en
temps, et pourtant Pyramaze parvient toujours à se procurer des
chanteurs de réputation internationale. Après Lance King, un nouveau
ricain prend le micro pour eux en la personne de Matthew Barlow (rien
que ça), ce qui n'est pas pour nous déplaire. Malheureusement l'homme
ne restera dans l'équipe que le temps de l'enregistrement, devant
retourner dans les rangs d'Iced Earth pour nous offrir I walk among you.
Mais ne changeons pas de sujet! L'ouverture est agréable, avec choeurs
et clavier, et les choses sérieuses commencent direct sur un roulement
de double et une gratte rapide. La voix puissante de matt fait déjà des
merveilles, mais pour les habitués au genre elle doit surprendre, voir
déranger: elle n'est pas aussi claire et stridente que celle de
chanteurs habituels (de Lance entre autre). Cependant ce n'est pas un
problème vu que c'est un chanteur confirmé. Musicalement on ne
s'éloigne pas des précédents albums, même si des éléments nouveaux sont
ajoutés comme les cassures de rythme ou des instru orchestraux, on se
croierait presque en Irlande sur l'intro et le refrain de "The
Highland". La ballade piano/voix "Legacy In A Rhyme" vient s'infiltrer
au milieu des morceaux speed comme la coutume le veut, avant que
"Caramon's Poem" ne nous remette sur les rails du heavy. On a tout de
même tendance à entendre les même riffs régulièrement, heureusement la
mélodie ambiante palie un peu cet impression. Pour conclure, une outro
sur la gamme de l'ouverture, et nous avons entre les mains un bon album
de heavy metal symphonique sans prétention, ni plus, ni moins.

Yroenn
Porte-Etendard

Nombre de messages : 1568
Age : 34
Localisation : Vannes
Date d'inscription : 12/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://la-guilde-du-metal.c.la/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum