Imbolc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Imbolc

Message  Julien le Ven 2 Fév - 20:20

Article tiré de http://www.paganisme.fr/paganisme/fetes/imbolc.html

PRESENTATION:

Connue aussi sous le nom de : Oimealg ("IM-mol'g), Chandeleur ou Candlemas, Imbolg, le Jour de Brigid, Sainte Lucie, Fête de Brighid, Oimealg, Imbolgc, Brigantia, Imbolic, Disting (Teutonique, 14 février), Lupercus, Candlelaria, Lupercallia , La Fête des Lumières, La fête de la Vierge, Fête de Pan, Fête des Perce-neige…
En fait, ces noms ne relèvent pas de la même fête mais ils sont assez proches dans la période. Imbolc est une fête celtique très ancienne sur laquelle nous n'avons que très peu d'informations.

Cette Fête est dédiée à la Déesse (également aux femmes et aux prêtresses) qui se remet petit à petit de la naissance du Dieu à Yule. Les jours s'allongent et réveillent la Déesse endormie (la chaleur commence à revenir et permet les débuts de la germination des graines). Le Dieu est un jeune garçon qui gagne en force et en robustesse.

Imbolc symbolise les prémices du printemps, le retour de la lumière mais aussi la gestation et les forces cachées.
C'est une période de purification, d'initiation dans les covens. Les rituels de dédication pourront être célébrés.
C'est le moment de prendre un nouveau départ, d'élaborer les actions à venir.
En somme mettre sa vie en ordre en oubliant le passé. Imbolc c'est l'espoir…

HISTOIRE:

La fête irlandaise d’Imbolc (le 1er février - soit le mois d'Anagantios selon le calendrier de Coligny) a pour sens éthymologique «lustration», il s’agit donc d’une purification qui prend place à la fin de l’hiver, à l’équinoxe. Elle pourrait avoir pour fondement un culte lié à la fécondité.
En Irlande, la célébration de sainte Brigitte, à cette date, conduit à penser qu’Imbolc se déroulait sous le patronage de la déesse préchrétienne Brigit.
De fait, de nombreuses fêtes peuvent être en rapport avec Imbolc, mais le folklore des campagnes étant très lié au chritiannisme, il est très difficile de trouver des coutumes antiques et païennes.
Les fameuses croix de Brigit ou Brigid par exemple, pourraient bien être d'origine chrétiennes. La plupart des habitudes, et rituels liés à cette date sont familiaux et liés à la vie communautaire du village (faire du beurre, garder du lait etc.). Ceci donne à la fête de Sainte Brigitte l'aspect d'une fête agraire qui serait donc celle de la troisième fonction de la société celtique : la fonction productrice (agriculteurs etc.). Il est difficile de savoir si cette fête était à la fois agraire et sacerdotale.
Je ne vais donc pas m'étendre sur le passé et sur la fête actuelle qui m'obligerait à partir dans des spéculations que l'on retrouve aisément dans tous les ouvrages païens contemporains. Il va falloir sentir comment vous souhaitez fêter Imbolc...

LE VISAGE DE LA DEESSE LORS D'IMBOLC:

Tel que je le sens, cette fête reste essentiellement liée aux premières lumières de l'hiver, on sort de cette période où si le froid s'installe, les jours sont si courts que cela promet des moments vraiment difficiles.
A partir d'Imbolc, si la neige tombe, et c'est souvent le cas, l'équinoxe de printemps n'est plus loin et chaque jour apporte un peu plus de soleil. C'est en cela je crois qu'il faut remercier la Déesse lorsque tout s'est bien passé, et lorsqu'on est sorti vivant de cette période si elle a été dure.
Cela peut paraître un peu dépassé de nos jours avec ces mois de janvier printaniers, mais le froid revient toujours un peu en février ! Peut-être faut-il s'adapter, et demander à la Déesse que le froid raisonnable revienne, pour préserver les bourgeons qui s'égarent en janvier, comme les fleurs, les abeilles etc. Mais célébrons tout de même le retour du soleil comme un élément du cycle de la nature et des temps.
Je ne peux me résoudre à ne pas voir dans Imbolc une fête féminine, liée à l'archétype que Brigit représentait, un archétype si fort que les chrétiens ont du donner ce nom à une sainte pour en transformer le culte. La Déesse est représentée par l'eau, Imbolc est une fête de lustration et de purification, il va de soi que la Déesse nous purifie et nous débarrasse des craintes de l'hiver vers un avenir plein d'espoir. Mais Belisama est là, très brillante et c'est sa lumière qui va nous purifier également.
La Déesse Nantosuelta a su nous épargner à Samonios, Belisama vient vers nous, rayonnante et puissante pour nous initier. Nous avons en quelque sorte passé l'épreuve des temps de Samonios, et nous nous préparons pour vivre dans la partie claire de l'année. Mais attention, rien n'est gagné, c'est Beltane qui sera la consécration de cette épreuve remportée. Imbolc est une étape. Il nous faudra encore quarante jour pour nous purifier.
Cela fait d'Imbolc une excellente période pour débuter un Coven, pour faire un rituel de dédication ou d'initiation.
Si Imbolc signifie lustration alors il est possible que les enfants aient reçus leur nom lors d'une cérémonie de purification rituelle proche du baptème tel qu'on le connaît chez le chrétiens. On devait alors se servir d'une eau lustrale, préparée par le druide, qui symbolisait la purification.
Le rituel d'Imbolc sera axé sur l'Offrande à la Déesse, l'accueil des nouveaux dans un cercle ou un groupe, initier un postulant, faire son rituel de dédication, célébrer la vie et les prémices du printemps, se purifier physiquement, pratiquer les baptèmes et les présentations aux Dieux et éléments, faire son eau lustrale. Une pratique rituelle attestée : se laver les mains, les pieds et la tête. Avec de l'eau lustrale, naturellement.

BRIGIT:

Citation Wikipédia (encyclopédie sur Internet) :
«Connue sous les noms de Brigit, Brigantia, elle est, schématiquement, à la fois la mère, l’épouse, la sœur et la fille des autres dieux. Son nom se trouve sous différentes graphies, et elle se manifeste sous la forme d’innombrables avatars.
Brigit / Brigantia est souvent comparée à la Minerve des Romains, dont elle partage un certain nombre de fonctions. Elle est la déesse-mère, elle règne sur les arts, la guerre, la magie et la médecine. Elle est la patronne des druides, des bardes (poètes), des vates (divination et médecine) et des forgerons.
En Irlande, Brigit est la fille du Dagda, elle est aussi la mère, l’épouse et la sœur de Lug, Dagda, Ogme, Nuada, Diancecht et Mac Oc, les dieux des Tuatha Dé Danann. Elle est associée à la fête d’Imbolc, la purification du 1er février, censée protégée les troupeaux et favoriser la fécondité. L’importance de son culte chez les Celtes a conduit les évangélisateurs chrétiens à lui substituer une sainte dont elle devient l’éponyme, sainte Brigitte.
Brigantia se retrouve notamment dans le noms des peuples des Brigantes (actuels territoires du Yorkshire et du Northumberland) et des Brigantii (près du lac de Constance), dont la capitale Brigantion (Bregenz) est de même origine ; idem pour Briançon. En Gaule, son avatar Épona lui confère un rôle psychopompe évident.
Les théonymes Brigit et Brigantia dérivent de l’ancien celtique (certains disent proto-celtique) « brigantija » ou « brigantis » dont le sens est « très haute », « très élevée ». L’origine est le mot « Briga » (hauteur, forteresse) qui, utilisé comme préfixe, a donné de nombreux toponymes tant dans l’espace insulaire, qu’en Gaule et dans la péninsule ibérique. Il est aussi présent dans la composition du nom de certains peuples (Brigantes, par exemple).
Cette signification confirme le rôle primordial de cette déesse.»
Brigit est une Déesse Triple, en ce sens, elle inclut aussi les traits de Morrigan et l'aspect de Déesse Mère.
Elle a de multiples avatars dans le monde gaulois : Bélisama, Rosmerta, Epona. Ces trois Déesses peuvent donc prendre part à la fête ! Elle possède aussi les attributs de la Déesse Aveta des accouchements. Imbolc étant une période naissance (mise au monde des agneaux et lactation) on peut rendre grâce à tous ceux qui nous aide à naître, dans tous les sens du terme...

ACTES:

Il est d'usage de porter une couronne de lumière, poser un symbole de la roue sur l'autel, allumer chez soit une lampe au coucher du soleil, planter des semences rituelles (notamment avec des enfants), placer un balai à l'entrer de votre de demeure pour symboliser le nettoyage (physique et spirituel) et le remplacement de ce qui est vieux par la nouveauté, consacrer les outils du jardin, honorer les Déesses vierges, brûler dans les grands feux les branches de plantes sempervirentes que vous avez utilisées pour décorer à Yule, écrire un poème ou une invocation en l'honneur ou de la Grande Déesse, nettoyer votre autel et reconsacrer vos outils, faire des rituels de purification spirituelle…

PROPOSITIONS D'ACTIVITES:

Pendant la période associée à Imbolc vous pouvez par exemple : aller découvrir les premiers signes du printemps dans la foret, organiser un nettoyage de printemps, , décorer une charrue ou une charrette, faire de grands feux, faire ou décorer des chandelles, vous documenter sur la Déesse Brighid, faire le vide dans vos herbes et vous débarrasser de celles qui ont plus d'un an, fabriquer une couronne de lumière, placer une chandelle allumée à chaque fenêtre de votre maison (du 1er au soir jusqu'au lendemain matin), acheter un bloc de sel pour oiseaux et le laisser dehors pour les animaux, méditer sur ce que ressent une graine enfouie dans le sol, faire le vide dans vos vêtements (le faire faire aux enfants aussi) pour le donner à une œuvre de charité…

Vous retrouverez, en cliquant sur le lien tout en haut, davantage de détails sur cette célébration...
Merci à Morgane Lafey.

Julien
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum