IRON MAIDEN - Live After Death

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

IRON MAIDEN - Live After Death

Message  Thierry le Sam 17 Jan - 16:35

IRON MAIDEN "Live After Death " DVD
Sortie le 4 février 2008 chez EMI Records

Site Officiel: www.ironmaiden.com
Myspace: www.myspace.com/ironmaiden



Ils ne font pas les choses à moitié chez EMI, c'est le moins qu'on puisse dire. Quand ils envoient du DVD promo, ils envoient tout (sauf la boite). Vu la taille monstrueuse du produit, autant séparer la chronique en deux parties.

DVD 1: Le concert

Voici donc la réedition de la fameuse vidéo du même nom, sortie fin 1985 en VHS donc. Un témoignage d'une tournée gigantesque, le Powerslave World Slavery Tour qui s'est étalé sur deux ans et qui a poussé le groupe au bord du split dû à la fatigue accumulée. Une tournée énorme, pour un groupe énorme qui venait de sortir un album énorme, voilà qui se devait d'être immortalisé en vidéo en effet, pour notre plus grand bonheur. On voit ici un groupe en pleine gloire (non, je ne parle pas du concert à Wacken en 2008, et pourtant c'est de la pleine gloire aussi...) qui délivre non pas un concert, mais un véritable show. Un show aux décors lêchés qui ont demandés un travail titanesque, un show dont les acteurs débordent d'une fougue et d'une maîtrise sans pareils, un show devant des milliers de fans acharnés, un show présenté de voix de maître par Bruce Dickinson en ce soir de mars 1985 en Californie.
Tout ici respire le dramatique, la mise en scène mais aussi et surtout le plaisir que prend un groupe à jouer. A voir le groupe se démener, on a l'impression que c'est un concert unique de festival, un jour sans lendemain. Mais il faut se remettre en contexte: des shows comme celui-là, Maiden en a donné des dizaines durant cette tournée, et ce soir-là n'est qu'un soir parmi les 4 concerts d'affilée donnés dans cette ville. (Le 3ème si je ne m'abuse, et ce n'est pas le même concert que dans la version CD, il n'y a qu'à voir la setlist qui diffère...) Et c'est là qu'on réalisé qu'IRON MAIDEN, après 4 albums studio, est un rouleau compresseur qui aligne les tubes en puissance.
Ces tubes, parlons-en justement: hormis un Killers étonamment oublié, la setlist fait la part belle à toutes les ambiances et tous les types de morceaux que sait nous proposer le groupe à l'époque. Des rapides « Aces High » et « The Trooper » au plus posé « Revelations » et à l'épique « The Rime of the Ancient Mariner » sur lequel le groupe nous propose une mise en scène flippante à souhait, sur un tapis de nuages jusqu'aux classiques « Iron Maiden », « Sanctuary » ou « Run to the Hills », tous interprêtés avec brio par le groupe. Tous? Finalement, on peut sentir quelques imperfections dans le chant de Bruce, sur certains cris, ou autre, notamment en début de concert où il n'atteint pas les plus hautes notes sur « Aces High ». Rien d'alarmant hein, mais la preuve d'une performance live restituée sans retouches, et également preuve que le père Dickinson s'est bonifié avec les années. (Surtout en ce qui concerne la frange et le look vestimentaire... ahem, autres temps, autres moeurs... Tiens, en parlant de ça, ce sont tous les membres du groupe qu'on croirait sortis d'un épisode des Power Rangers hahaha! )
On retrouve toute l'imagerie Maiden: Eddie et ses deux apparitions version momie (en pantin dératé déambulant sur « Powerslave », sans nul doute le climat du concert, ou derrière la batterie de Nicko sur « Iron Maiden »), Bruce qui saute partout et qui va même jusqu'à prendre ses collègues six-cordistes sur les épaules, les duels de guitares, Nicko qui fait le con, Harris omniprésent, et un public qu'on n'entend néanmoins pas toujours. (notamment sur « 2 Minutes to Midnight »).
D'un point de vue purement technique, il faut d'abord se rappeler que le show a été enregistré il y a plus de 20 ans... et depuis, la technologie a fait d'immenses progrès: EMI a beau nous sortir un concert remasterisé, avec du son 5.1 et tout, les images (retravaillées ou pas, c'est un autre débat) ne trompent pas: ce concert, visuellement, est vieillot. Vieillot comparé à un Dance on the Road, par exemple. Mais il faut savoir ce qu'on veut, ici on parle de légende, m...e! Et la légende, on pourrait la montrer avec une vidéo super 8 noir et blanc avec un son mono 1.1 (haha!), et bien ça resterait de la légende. Sur le reste donc, rien à redire sur ce concert d'anthologie.

DVD 2: Les bonus.

Nous l'avons dit: EMI ne fait pas les choses à moitié. Non content de sortir le contenu de la VHS de l'époque, c'est un second DVD bourré jusqu'à la gueule de bonus auquel on a droit.
The History of Iron Maiden Part II fait donc suite au DVD Early Years sorti il y a quelques années et nous montre le groupe sur la route, se focalisant sur ce World Slavery Tour. On ne s'ennuie pas, c'est truffé d'anecdotes très marrantes, d'interviews des membres du groupe bien sûr, mais aussi de techniciens ou de producteurs. Un must-see pour les fans du groupe, ne serait-ce que pour en savoir plus sur certaines facéties de Nicko (plonger dans une piscine en plein concert, il fallait y songer).
Behind the Iron Curtain, comme son nom l'indique, nous plonge dans un voyage en Europe de l'Est lors de la tournée 84, où la Vierge de Fer est l'un des premiers groupes « occidentaux » à faire une telle tournée, en pleine Guerre Froide. Ce documentaire, sorti à l'époque en VHS séparée nous montre des témoignages de fans, des extraits de live (notamment un « 22 Acacia Avenue » qui manquait au concert du premier DVD) ou... d'autres choses, comme un « Smoke on the Water » chanté par le groupe invité à assurer la musique d'un mariage polonais ou un match de foot contre des journalistes polonais. Grandiose, d'autant plus que la version présentée ici est plus longue que celle de la VHS de l'époque, nous sommes gâtés!
Rock In Rio '85 est un autre live filmé lors de ce fameux festival, où le groupe ouvre pour QUEEN devant 300 000 personnes. Rien que ça. La qualité de l'image laisse clairement à désirer (c'est du pur transfert de VHS avec l'image qui saute et tout) mais comme c'est du bonus, on prend, la performance est toujours aussi admirable, sur un set réduit de 48 minutes, avec notamment un solo de Murray à la fin de Powerslave, avec les dents et tout. Jusqu'où iront ses dents... En tout cas, un choc avec la tête de Dickinson a lieu et le chanteur se retrouve blessé à l'arcade et saigne pendant « Revelations »! Un morceau où Bruce s'accorde le luxe de jouer également de la guitare, comme quoi il s'en passe durant ce show...
'Ello Texas est un petit documentaire datant de 1983, époque Piece of Mind, avec quelques interviews et des extraits des concerts texans: « Flight of Icarus », « 22 Acacia Avenue »(encore!) et « Iron Maiden » avec Eddie en version malade de la pochette de Piece of Mind.
Et pour terminer, pour ceux qui en veulent encore (les gourmands!), il reste une galerie de photos, notamment du Tour Book ainsi que les dates de cette fameuse tournée World Slavery, ainsi que les clips de « Aces High » et « 2 Minutes to Midnight ». On ajoutera les détails techniques de la tournée, comme l'équipement utilisé ou même le planning d'une journée de préparation de concert! Plus complet, tu meurs!

Un double DVD, vous l'aurez compris, indispensable pour tout fan qui se respecte et qui vaut autant par la réedition du concert que par les nombreux bonus qui, une fois n'est pas coûtume, ne sont pas que du simple remplissage, ce qui justifie pour moi la note élevée que je lui mets. Pour le prix auquel l'objet est vendu, on en a pour son argent, je vous conseille donc de vous ruer sur l'objet qui trouvera, j'en suis sûr, une place de choix sur votre DVDthèque.

Thierry
Sombre Sorcier

Nombre de messages : 399
Age : 34
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 28/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum